Diriger avec des éloges et de la reconnaissance

PINKTUM_Wertschaetzung_2023
30.09.2023
Laura Piana
Leadership
Contenu

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les cadres font rarement des compliments, notamment parce qu’ils ne savent pas forcément comment cela sera perçu. En effet, certaines personnes ont tendance à se méfier des compliments. Parfois, cette absence de reconnaissance verbale est également dû au ton général de la collaboration dans l’entreprise. Il n’y est peut-être pas d’usage de dire plus que « c’est pas mal », ou on considère que tant qu’il n’y a rien à critiquer, c’est déjà un compliment implicite suffisant. Cependant, la raison la plus courante est l’ego des managers... ou de n’importe qui, d’ailleurs. En effet, beaucoup de gens ont l’impression de se ratatiner devant les autres s’ils expriment leur admiration ou attirent l’attention sur les compétences d’une autre personne. Il est donc parfois plus facile de ne rien dire et de ne pas souligner les performances des autres. Pourtant, les compliments sont essentiels dans l’entreprise !

Pourquoi les compliments sont si importants

PINKTUM_Lob_2023

La plupart des employés apprécient les compliments. Ils souhaitent que leurs managers se rendent compte de leurs bonnes performances, leur donnent un feedback sincère et leur témoignent de l’intérêt. Selon plusieurs enquêtes récentes, plus de la moitié des sondés considèrent qu’une bonne ambiance de travail et de l’estime sont les choses les plus importantes pour eux dans leur quotidien professionnel. En revanche, un manque de reconnaissance ne se traduit pas seulement par une insatisfaction et une baisse de la motivation des employés. Il les amène également à se sentir moins attachés à leur entreprise ; ils sont donc aussi plus susceptibles de la quitter.

Les compliments sont une source de satisfaction et de motivation. De plus, ils renforcent les attitudes que l’on veut encourager. Les collaborateurs s’efforcent également de fournir de bonnes performances pour être à la hauteur des compliments reçus. Les félicitations deviennent ainsi un moteur d’apprentissage : elles récompensent le comportement souhaité, qui devient ainsi plus fréquent. Et lorsque les collaborateurs se comportent de manière exemplaire, cela a un impact positif sur l’ensemble du service, voire de l’entreprise. Des études montrent que la reconnaissance et les félicitations de la part de leur manager peuvent augmenter les performances des collaborateurs de 20 % !

En outre, ce sont aussi de bons outils pour entretenir et approfondir les relations avec les employés ainsi que celles des collaborateurs entre eux. En effet, la recherche montre que les cadres qui apprécient et soutiennent leurs collaborateurs les incitent également à aider leurs collègues lorsque ceux-ci en ont besoin. Les compliments favorisent donc l’entraide au sein de l’équipe et assurent ainsi un bon climat de travail.

L’estime avant tout

PINKTUM_Kaffee_2023

Mais avant de formuler ses éloges, il convient d’adopter une attitude fondamentale : l’estime envers chacun et chacune ! L’estime et les félicitations sont indissociables. En effet, pour diriger avec estime, il faut aussi savoir féliciter les autres et reconnaître leurs qualités. La gratitude, l’empathie et la confiance sont d’autres facteurs importants qui caractérisent un leadership valorisant.

Il n’existe pas de consensus universel sur la définition de l’estime. Le Larousse la définit comme « appréciation favorable que l’on porte sur quelqu’un, bonne opinion qu’on en a ; respect, considération ». C’est donc une attitude foncièrement positive. Quant elle se réfère à une personne, elle la considère dans son ensemble. Chaque personne a besoin d’être valorisée et se réjouit d’être traitée avec respect et attention.

C’est un thème qui connaît un intérêt croissant dans la recherche en psychologie. L’estime renforce les qualités des gens et peut même avoir un impact positif sur leur personnalité. À l’inverse, un manque d’appréciation peut miner non seulement les performances d’un collaborateur, mais aussi son bien-être, sa santé et sa relation avec son manager. En effet, lorsque les employés sont confrontés à un manque de considération, par exemple lorsqu’ils fournissent des prestations exceptionnelles sans être remerciés de manière correspondante, la démotivation et le mécontentement s’installent rapidement. Dans le pire des cas, les employés démissionnent intérieurement ou même dans les faits.

Exprimer son estime, envers les autres et envers soi-même

PINKTUM_Daumen_2023

Il existe de nombreuses façons de témoigner son estime à ses employés ou à ses collègues. Vous pouvez préparer un gâteau pour toute l’équipe lors de votre anniversaire, leur faire un compliment sincère lorsqu’ils ont l’air en forme, vous intéresser à leurs souhaits, à leurs besoins et à leurs préoccupations et surtout soigner le un ton de votre communication : soyez toujours affable et respectueux. Consultez à ce sujet notre formation en ligne « Communiquer avec respect et reconnaissance ». L’écoute active fait également partie intégrante d’une communication valorisante. C’est une technique qui vous permet de percevoir et d’assimiler consciemment ce qui est dit et de donner à votre interlocuteur le sentiment que toute votre attention lui est consacrée, à lui et à ses paroles. Il s’agit de montrer votre intérêt de manière non verbale, par exemple en hochant la tête de temps en temps, en vous tournant vers l’autre personne et en la regardant, et en résumant ce qu’elle exprime avec vos propres mots. Un sourire encourageant, des discussions ouvertes, de l’attention et peut-être une petite surprise de temps à autre : il n’est pas difficile de montrer de l’estime à son entourage. Mais vous voyez aussi qu’ il ne suffit pas d’envoyer une carte de vœux pour les fêtes de fin d’année !

Ce n’est d’ailleurs pas seulement les autres que vous devriez complimenter et apprécier, c’est aussi valable envers vous-même. Félicitez-vous intérieurement lorsque vous avez particulièrement bien réussi quelque chose. Et soyez indulgent avec vous-même si vous faites une erreur ou si vous êtes contrarié par vos propres faiblesses – se tromper et avoir des points faibles est humain, ce n’est pas une raison pour douter de vous ! Orientez plutôt vos pensées dans une direction constructive. Comment pouvez-vous travailler sur vous-même ? Que pouvez-vous faire différemment à l’avenir ? Comment vous assurer que le même problème ne se reproduira pas ?

Comment faire des compliments qui sonnent juste ?

Lorsque vous félicitez quelqu’un, il y a quelques règles importantes à respecter pour que vos compliments soient reçus comme vous l’entendez.

  • Ne vous contentez pas de formules vagues ou toutes faites. N’assénez pas un « bon travail ! » ou « bien joué ! » à la va-vite, juste pour vous être débarassé de cette corvée. Au contraire, prenez un moment pour y réfléchir : qui a vraiment mérité votre reconnaissance à tel ou tel moment ? En effet, si vous noyez vos collaborateurs sous les compliments et les « mercis », même pour des tâches ordinaires, leur valeur diminue et ils perdent leur fonction de récompense. Vous n’avez alors plus la possibilité d’encourager tel ou tel comportement de manière ciblée. Cela crée davantage de confusion que de motivation et de satisfaction.

  • Les compliments doivent toujours avoir une raison d’être. Il est donc préférable de formuler très concrètement pourquoi et de quoi vous êtes reconnaissant à votre interlocuteur, ou ce qu’il a particulièrement bien fait en l’occurence. Votre compliment répond à une question : qu’est-ce que votre interlocuteur a particulièrement bien fait ou réussi ?

  • Les félicitations doivent toujours être accompagnées d’une explication : pourquoi cette performance était-elle particulièrement importante ? Cela permet de les rendre plus objectives. Vous soulignez ainsi que votre appréciation ne découle pas d’une préférence personnelle, mais du fait que la performance de votre collaborateur vous rapproche tous des objectifs de l’entreprise.

  • Décrivez aussi votre ressenti à propos des performances de votre interlocuteur. Cela vous réjouit-il ? Est-ce que le résultat vous plaît ? Éprouvez-vous de la fierté ? Faites part à votre interlocuteur de l’émotion que vous ressentez lorsque vous pensez à ce qu’il a accompli. Cela rend vos compliments plus concrets.

  • Songez également à exprimer votre appréciation rapidement. Le mieux est de complimenter quelqu’un directement après avoir constaté un comportement positif.

  • Il faut toujours communiquer votre satisfaction d’égal à égal, et non en vous mettant au-dessus de l’autre personne. Ne donnez pas de leçons, mais soyez respectueux et valorisant même lorsque vous faites des compliments.

  • Ceux-ci doivent porter sur le comportement observé et non sur les qualités intrinsèques de la personne. Vos collaborateurs ne peuvent pas changer de personnalité, mais ils peuvent modifier leur comportement !

  • La sincérité et l’authenticité sont deux valeurs très importantes, y compris lorsqu’il s’agit de faire des compliments. C’est pourquoi vous devriez toujours penser ce que vous dites, et éviter de dire des choses que vous ne pensez pas. Vous ne devez pas chercher à vous mettre les gens dans la poche ou à vous faire bien voir. Il est préférable de faire des compliments simplement pour le plaisir de le faire – c’est même probablement le motif le plus noble.

Voici un exemple. Un membre de votre équipe vient de décrocher un contrat inattendu et vous en parle pendant la pause déjeuner. Votre reconnaissance pourrait par exemple s’exprimer ainsi : « C’est génial que tu aies pu décrocher ce contrat pour nous, je suis impressioné ! Merci de t’être investi à ce point et d’avoir réussi à convaincre le client de nous choisir, ça n’a pas dû être simple ! Grâce à cette commande, nous avons même dépassé notre objectif mensuel. Je me sens vraiment en confiance avec des collaborateurs aussi dévoués que toi. Merci pour ton engagement ! »

Prenons un autre exemple : Supposons que votre nouvelle collaboratrice ait organisé une formation consacrée au leadership chez un client important. Les cadres posaient des questions difficiles et n’étaient pas faciles d’accès. Vous avez assisté à la formation pour avoir une idée de la façon dont votre collaboratrice se comporte et vous êtes très satisfait de son attitude. Vous pourriez exprimer cela de la manière suivante : « C’est super comme tu as réagi dans cette ambiance tendue ! J’ai été vraiment impressionné par l’aisance avec laquelle tu as répondu aux questions difficiles et par le calme que tu dégageais. Je suis sûr que les participants ont pu tirer beaucoup de cette formation et qu’ils bénéficieront longtemps de leurs nouvelles connaissances.

Féliciter et montrer de l’estime : quels sont les moments appropriés ?

Les félicitations sont particulièrement appropriées lorsque les employés atteignent des objectifs ambitieux et relèvent des défis qui sortent de l’ordinaire. Par exemple lorsqu’ils se familiarisent avec un domaine qu’ils ne connaissaient pas auparavant ou lorsqu’ils assument une tâche supplémentaire pendant un certain temps, en raison de l’absence d’un collègue. Moins évident : félicitez-les également lorsque le résultat ne correspond pas aux attentes, mais qu’ils se sont donné beaucoup de peine. Vous signalez ainsi à vos collaborateurs que vous percevez et reconnaissez leur engagement.

Car si les compliments doivent être bien dosés, l’estime est toujours de mise ! Traiter les autres avec respect et bienveillance est essentiel pour une coexistence pacifique et une collaboration efficace. Peu importe de quoi vous parlez avec votre collaborateur ou quand vous avez affaire à lui, l’estime doit sous-tendre chacune de vos actions. Cela commence par de la bonne humeur le matin et s’étend à une attitude valorisante et respectueuse même dans des situations difficiles, telles que les critiques ou les conflits.

« Quand on se respecte soi-même, il est plus facile de respecter les autres » – ou comment bien accepter les compliments !

PINKTUM_Positiv_2023

Formuler des compliments adaptés peut être un défi, mais savoir les accepter n’est parfois pas plus aisé. On réagit souvent avec embarras, on minimise ses contributions ou on essaie de mettre un terme à la situation le plus rapidement possible. Lorsqu’un feedback positif est désagréable, cela révèle souvent une faible estime de soi. Mais ce n’est pas une fatalité. La prochaine fois que quelqu’un vous fera un compliment, restez bien droit, souriez et réjouissez-vous de ce retour positif. Permettez-vous de profiter simplement du moment présent – c’est votre moment ! Si quelqu’un a remarqué votre engagement et vous montre clairement qu’il est apprécié, c’est tout de même une bonne chose. En répondant « merci beaucoup » ou « merci, ça me fait vraiment plaisir », vous pouvez montrer à l’autre personne que vous êtes heureux de son commentaire et que vous vous sentez valorisé. Cela ne signifie pas non plus que vous avez une dette de reconnaissance à vie, mais simplement que vous êtes touché de ses paroles à ce moment précis.

Pour conclure cet article, voici une citation du pianiste américain Andor Foldes à déguster : « La louange est une force motrice puissante, dont la magie ne manque jamais son effet ». Un bon résumé, n’est-ce pas ?

Pour en savoir plus sur cette thématique, consultez notre formation en ligne : « Diriger avec des éloges – Faire preuve d’appréciation et de reconnaissance ».

Plus de PINKTUM

Cours d'e⁠-⁠learning adaptés

Gesprächspartner:innen mithilfe des aktiven Zuhörens richtig verstehen

Comprendre correctement ses interlocuteurs grâce à l'écoute active

L'écoute active vous permet d'obtenir des informations, d'éviter les malentendus et d'assurer une...
Kundenorientierte Ansprache durch aktives Zuhören

Une approche orientée vers le client grâce à l'écoute active

L'écoute active est une compétence professionnelle pertinente dans le conseil à la clientèle. La ...
Aktiv zuhören

L'écoute active

Pour entendre ce que notre interlocuteur cherche à nous dire, il ne suffit pas d'écouter. On peut...